théâtre des créaturesgenerique.html
oeuvresoeuvres.html
Théâtre itinérantth_itiner.html
archivesarchives.html
	Notre "jardin d'Eden" raconte un simple rendez-vous d'amour, à la terrasse d'un café, dans la douceur des soirs d'été.
Le jeune homme timide, à lunettes, pourrait être sorti d'un pensionnat de Musil, avoir côtoyé Töerless et son désarroi. 
La jeune femme, par sa coquetterie d'après guerre, aurait pu être son homologue féminin non répertorié.
Ils s’attendent, se rencontrent, s'aiment et en meurent.

Puisque de nos jours, il ne nous reste que des clichés pour construire une histoire, nous n’en montrerons dans ce conte philosophique que les coutures grossières. 
Si notre "Histoire d'insecte" jaillissait d'une boîte à jouets, notre "Jardin d'Eden" retracera, lui, le dessein d'un canevas oublié innocemment par une femme dans sa boîte à couture. 
Nous l'en avons ressorti pour tatouer de rouge la blancheur menteuse de l'été. Nous l’exhumons, à présent et le livrons aux yeux du monde.